Municipales : la droite gagnante au 1er tour c’est la seule à parler d’Europe

Les électeurs parisiens ont voté dimanche 23 mars pour le premier tour des élections municipales 2014 et ils ont crée la surprise… A droite. En effet, alors que les médias et plusieurs commentateurs prévoyaient une forte affirmation de la candidate du PS Anne Hidalgo, c’est sa principale rivale, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui a remporté le premier round.
Mais Paris n’élit pas son maire si facilement. En effet ce qui compte ce sont les résultats de chaque arrondissement car c’est la liste qui remporte un arrondissement qui aura le droit d’envoyer le plus de conseillers dans le Conseil de Paris. Donc il est possible pour une liste “perdre” les élections en terme de numéro de préférences globale sur l’ensemble de la ville, mais de les “gagner” en obtenant le plus grand nombre de conseillers de Paris car elle a remporté les arrondissement qui pèsent le plus.
La semaine de campagne entre les deux tours se révèle donc décisive pour les deux candidates qui multiplient les actions pour convaincre les derniers indécis et pour ciseler les fusions de listes.
Entre temps, l’actualité de ces jours risque de barrer le chemin à Anne Hidalgo. Le 26 mars, dans le même jour on a en effet annoncé les dernières chiffres du chômage du mois de février et les prévisions de Airparif sur la qualité de l’air sur la capitale.
Les deux candidate se sont affrontées hier soir dans un débat télévisée qui a été plutôt mouvementé. Nathalie Kosciusko-Morizet a été la seule candidate a parler du choix de beaucoup de ressortissants UE et d’autres pays, de venir s’installer à Paris construire leur futur.

Share