2016-02-02 17.05.12

Lutte contre le tabagisme. Un pas en arrière dans les lycées Français ?

Le SNPDEN – syndicat de chefs d’établissement – a récemment envoyé une lettre au Palais Matignon pour demander une clarification sur des directives du gouvernement. En effet suite aux nombreuses alertes à la bombe, dont certains lycées de la capitale ont fait l’objet dans les derniers jours, les proviseurs demandent d’autoriser les lycéens à fumer dans les courts des établissements scolaires, bien que dans des espaces réservés. Le tout dans le but de préserver la sécurité des élèves et de leur éviter de sortir des lycées en ce période d’état d’urgence.
Bien que l’exigence de sécurité soit prioritaire, en tant que citoyens européens en France on ne peut pas éviter de nous demander si cette proposition des proviseurs est une boutade.
Alors qu’il est clair (et prouvé par des nombreux études) que le tabagisme représente un enorme risque pour la santé, ainsi qu’un coût énorme pour les systèmes sanitaires, il est inconcevable de lancer des signaux de tolérance vers les fumeurs. Il faut rappeler à l’SNPDEN que le gouvernement Français, ceux des autres pays UE et l’Union Européenne dans son ensemble, consacrent chaque année plusieurs millions d’Euros à la lutte contre le tabagisme. De plus, de nombreuses associations, tels que la Ligue contre le Cancer Française, le Comité Nationale Contre le Tabagisme, ou encore l’Alliance contre le tabac, depuis des années dénoncent les méfaits de la cigarette.
A noter que, justement à partir de ce 2 février, en Italie rentreront en vigueur les dispositions d’une nouvelle loi contre le tabagisme qui est une transposition de la directive 2014/40/UE sur les produits du tabac, qui remplace la directive 2001/37/CE. Parmi les mesures introduites par cette loi italienne : l’interdiction de fumer dans une voiture dans laquelle voyagent des enfants ou des femmes enceintes (500 Euros d’ammende !). L’interdiction de fumer sera étendue aussi aux espaces extérieurs en proximité des hôpitaux (depuis 2005 en Italie il est déjà totalement interdit de fumer sur les terrasses chauffées des cafés !).
Depuis le 1er octobre 2015, le Royaume-Uni a également introduit un durcissement de ses règles contre le tabagisme. En ce cas aussi, on prévoit par exemple des amendes pour les fumeurs qui allument une cigarette dans une voiture dans laquelle voyage une personne mineure.
D’autres pays de l’Union Européens ont approuvé des lois également très restrictives dans cette matière car, les conséquences du tabagisme actif et passif sont très nombreuses. Juste pour le rappeler aux chefs d’établissements scolaires au SNPDEN on en cite quelques un : plusieurs types de cancer, plusieurs pathologies cardiaques et respiratoires, hypertension, baisse de la fertilité, etc…

FacebookLinkedInPartager