Bonne fête Europe !

Le 9 mai 1950 Robert Schuman, ministre français des affaires étrangères a prononcé une déclaration pour proposer la création en Europe, d’une Codrapeau_UEmmunauté du charbon et de l’acier, grâce à laquelle les pays membres mettraient en commun leur production de charbon et d’acier c’était la CECA. Schuman est parti d’un simple constat : si les européens réussissent à ne plus se disputer la principale source d’énergie (de l’époque) ainsi que la principale matière première nécessaire pour construit des armements, ils pourront enfin arrêter de se faire la guerre. Simple, vous direz, mais… il fallait y penser déjà en 1914 et puis encore en 1940 ! En tout cas en ce jour d’il y a 64 ans ce père de l’Europe a été capable de tracer le lignes d’un avenir de paix pour notre continent. Mais dès le début même Schuman avait compris que l’Europe était (et est) un rêve laborieux et qu’on peut pas penser de créer des “Etats Unis d’Europe” tous simplement en signant un traité car on ne peut pas oublier la complexité des histoires, des cultures, des valeurs qui unissent ou divisent les peuples européens. Cette spécificité n’est pas facile à comprendre (surtout outre-Atlantique) mais c’est aussi sa force car les peuples européens ont décidé de s’allier librement sans aucune menace ou diktat provenant d’une puissance extérieure… Car les européens sont des hommes et des femmes libres !

«L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble: elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait.»

R. Schuman

FacebookLinkedInPartager